CLAUSE  PLANNING  PERT


Le texte de cette " clause de planning " peut être proposé à un chef de projet pour être intégré aux contrats à passer avec les sous-traitants. Certains paragraphes doivent être adaptés au projet concerné.


PRINCIPES GENERAUX

La réalisation du projet   XXX est pilotée à l'aide d'un planning PERT dont l'élaboration et les mises à jour sont sous-traitées à un organisme agréé par le maître d'oeuvre pour sa compétence en la matière.

La direction a désigné un " chef de projet " et lui a délégué les pouvoirs lui permettant d'assumer la responsabilité de la bonne conduite de l'affaire et, à ce titre, d'être le correspondant normal des divers intervenants, à quelque titre que ce soit, dans le projet.

Le " pertifîcateur ", au cours de sa mission, travaille au profit du chef de projet désigné ci-dessus.

Chaque intervenant, service ou entreprise, désigne un " responsable planning " qui est le correspondant normal, d'une part, du chef de projet, d'autre part, du pertificateur.

Le responsable planning doit être capable:

  • de définir avec précision les tâches incombant à l'intervenant pour réaliser les travaux qui lui sont demandés,
  • d'en préciser l'enchaînement logique, la durée et les moyens normalement nécessaires à leur exécution.

II a également délégation de sa direction pour prendre, en réunion de planning, les décisions que pourrait nécessiter le pilotage du projet et donner toutes informations pouvant servir au contrôle permanent ou périodique de l'avancement des travaux.

 

DESCRIPTION DE LA REALISATION DU PLANNING

Les travaux de planification se déroulent dans l'ordre suivant :

Information des responsables

Un réunion organisée par le chef de projet permet

  • de définir avec précision les objectifs à atteindre,
  • de préciser le rôle de chacun,
  • d'informer l'ensemble des participants sur la méthode PERT,
  • d'aborder divers problèmes techniques particuliers.

Recueil des informations

Le pertificateur recueille les informations au cours de divers entretiens avec chacun des responsables planning.

Ces entretiens portent sur les tâches de toutes natures telles que études, analyse, réalisation et tests de toutes natures, installations, documentations et manuels divers, recettes, etc. qui concernent le projet.

Le chef de projet et les directions des entreprises font leur affaire de l'obligation des différents responsables planning de répondre à ces entretiens.

Chaque intervenant s'engage à fournir les éléments permettant l'application de la méthode PERT par le pertificateur, dans les conditions définies par celui-ci, et autorise le chef de projet à contrôler les informations données. Cet engagement concerne également les sous-traitants éventuels de chaque intervenant.

Elaboration du planning

A l'issue de l'analyse définie au paragraphe précédent, le pertificateur procède à la mise en forme du planning sous la forme PERT Temps.

Présentation des résultats

Le pertificateur présente les résultats du calcul PERT et les commente aux divers responsables au cours d'une réunion organisée par le chef de projet. S'ils sont satisfaisants, le pertificateur remet alors les documents prévus au chef de projet.

Réduction des délais

Si le premier calcul montre des dépassements par rapport aux dates des objectifs, le pertificateur enregistre les modifications décidées par le chef de projet et les divers responsables en procédant à de nouvelles consultations.

Les réductions des délais ainsi décidées sont transcrites dans un nouveau planning donnant lieu à un nouveau calcul et à une nouvelle présentation des résultats.

Si les résultats escomptés ne sont toujours pas atteints, l'opération est répétée une seconde et dernière fois. Toute réduction ultérieure est ensuite considérée comme une mise à jour.

Remise des documents

Dès acceptation par le chef de projet de la date de fin de projet calculée, le pertificateur lui remet les documents suivants :

  • Dessin du réseau PERT :
  • 2 tirages de l'ensemble des sous-réseaux comportant les dates et marges avec mention en couleurs des chemins critiques et sous-critiques.
  • Liste des tâches :
  • 1 dictionnaire des tâches (les tâches sont triées et rangées dans l'ordre alphanumérique croissant des étapes de début et fin),
  • 1 échéancier de lancement des tâches au plus tôt (les tâches sont triées et rangées dans l'ordre croissant de leurs dates de début au plus tôt),
  • 1 échéancier de contrôle d'exécution des tâches au plus tôt (les tâches sont triées et rangées dans l'ordre croissant de leurs dates de fin au plus tôt),
  • 1 échéancier des tâches de chaque responsable (les tâches sont triées et rangées, pour chaque responsable, dans l'ordre croissant de leurs dates de début au plus tôt). A la demande du chef de projet la mention des dates au plus tard peut être omise. Ce dernier document est remis à chaque participant.
  • Fichier XML du planning :
    Ce fichier du planning au format XML permet d’exploiter le planning avec les outils du projet.

CONTROLE PERMANENT DES TRAVAUX (SUIVI)

II s'agit de vérifier que le déroulement des travaux est conforme aux prévisions et, éventuellement, de sanctionner tout retard par une décision immédiate d'action corrective. Il est évident que tout retard sur des tâches appartenant aux chemins critiques et immédiatement sous-critiques doit être résorbé.

Le chef de projet met en place un système d'information lui permettant d'avoir tous les renseignements nécessaires au contrôle permanent de son projet.

Ainsi, il est demandé à chaque responsable planning d'informer immédiatement le chef de projet

-    du lancement d'une tâche,

-    de son achèvement,

-    de tout retard prévisible sur son déroulement,

-   de toute modification du planning (logique ou durée des tâches) sur des tâches ultérieures.

Des réunions périodiques des responsables planning sont organisées par le chef de projet pour assurer la cohérence de l'ensemble et prendre les décisions intéressant plusieurs intervenants. Un compte rendu notifie aux divers responsables les retards constatés, leur origine et les actions à mener pour les résorber.

 

CONTROLE PERIODIQUE DES TRAVAUX (MISE A JOUR)

II s'agit d'intégrer l'ensemble des modifications du projet qui ont pu intervenir et de transcrire ces modifications dans le planning.

Le pertificateur, dans les mêmes conditions que le suivi, procède à l'enregistrement

-   des tâches terminées,

-   des durées d'achèvement des tâches en cours,

-   des modifications de logique et de durée des tâches à réaliser ultérieurement.

Le pertificateur procède alors à une nouvelle édition des documents prévus lors de l'élaboration du planning et, sauf à réaliser une ou deux phases de réduction des délais, les remet au chef de projet.

La périodicité de ce contrôle est décidée par le chef de projet, après consultation éventuelle des responsables planning. Cependant, la mise à jour d'un planning n'est indispensable qu'en cas de dérive significative du projet.


 

Retour à la présentation.