Index de l'article

 

CAPLAN, les caractéristiques techniques

 

CAPLAN : des choix structurants dès l'origine

Contrairement à la plupart des outils concurrents du domaine, CAPLAN est un logiciel essentiellement batch : cela est le résultat d'un choix privilégiant l'ergonomie du poste de travail dans la perspective exclusive du traitement express de très gros volumes de données, sans les contraintes des contrôles de cohérence systématiques, intempestifs et chronophages.


Pour schématiser à l'extrême, CAPLAN facilite la saisie d'un seul jet des petits et gros plannings tout en réduisant les contrôles au minimum vital de la syntaxe incontournable, puis contrôle la complétude et la cohérence d'ensemble des données avant de procéder aux traitements de tracé et de calcul des dates. C'est cette séparation réfléchie des types de traitement qui libère l'utilisateur au profit de la productivité.
Car, dans une cellule de planification, même de taille modeste, il faut bien avoir conscience que celui qui saisit et construit le planning dans CAPLAN n'est généralement pas celui qui a procédé aux interviews de l'analyse PERT au contact de l'équipe projet. Il importe donc que la transmission de l'information soit sans faille à chaque jalon du processus pour que l'équipe projet retrouve exactement le contenu des débats de l'analyse initiale au moment des restitutions ultérieures du planning (réduction des délais, mise à jour, etc.).

 

CAPLAN : une organisation en classeurs EXCEL

CAPLAN se présente sous la forme d'un classeur EXCEL contenant une macro écrite en VBA (Visual Basic for Applications). Il n'existe qu'en version WINDOWS.

Les données de chaque planning de projet sont enregistrées dans un classeur EXCEL spécifique du projet. Toutes les données sont en clair, directement accessibles et éditables pour un utilisateur averti, ce qui donne des possibilités de modifications de masse impensables avec un module de saisie standard car les puissantes fonctions d'édition d'EXCEL sont exploitables.

On y trouve :

  • les paramètres du graphe et de chaque sous-réseau,
  • les données brutes des tâches, des fictives et des interfaces entre les sous-réseaux,
  • les données des calendriers spécifiques du projet (périodes oeuvrées vs périodes chômées),
  • les résultats des calculs de dates et de marges de chaque arc du graphe,
  • les données échangées via l'interface XML avec un progiciel.

Les fichiers graphiques produits sont actuellement au format HPGL/2 et seront prochainement proposés au format SVG pour un partage plus aisé.

 

CAPLAN : des limitations somme toute très généreuses

Les limitations principales sont les suivantes :

  • nombre maxi de sous-réseaux pour un même projet : 200
  • nombre maxi d'arcs dans un même sous-réseau : 300
  • nombre maxi d'interfaces entre les différents sous-réseaux : 3.000

Plusieurs plannings de plus de 10.000 tâches réelles (hors les tâches fictives) ont déjà été produits avec CAPLAN (systèmes d'armes, matériel ferroviaire).

 

 

Une fiche de présentation de CAPLAN est disponible au téléchargement.