MON PARCOURS PROFESSIONNEL

 

1980 : Diplôme d'ingénieur hydraulicien (ENSH Grenoble)

1981 : Certificat d'Aptitude à l'Administration des Entreprises (IAE Aix-en-Provence)

1982 : Service National à la DIRCEN (Direction des Centres d'Expérimentations Nucléaires)

Affecté en qualité de scientifique du contingent pour apporter mon concours aux travaux du Génie destinés à préserver les installations du centre de Mururoa en cas de raz-de-marée (tsunami) consécutif à une explosion nucléaire dans le sous-sol de l'atoll, je me retrouve responsable du planning de la construction du laboratoire du SMSR (Service Mixte de Surveillance Radiologique), organe nouvellement créé par la volonté d'Haroun Tazieff pour l'étude des conséquences des activités du centre sur l'environnement.

C'est à ce moment que je me forme à la méthode PERT et que j'apprends à gérer un planning dont l'analyse avait été confiée à un consultant (Guy VIVIER, CISI). Je devais dessiner le réseau sur papier calque à l'encre de Chine, faire la relecture des graphes PERT, remplir au crayon des bordereaux pour la saisie des tâches qui était confiée à une entreprise de perforation des cartes, soumettre mon paquet de cartes à un ordinateur central du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique), relire et corriger les innombrables erreurs de saisie et de logique, lancer le calcul des dates et marges des tâches du projet puis vérifier les résultats, imprimer les rapports, reporter les dates et marges sur les graphes et envoyer le tout dans un avion du GLAM jusqu'à Papeete (Polynésie Française) où j'avais un correspondant local qui était en charge du suivi sur site. Je ne disposais pas d'un ordinateur personnel, encore moins d'un logiciel de gestion de projet, et devais trouver un endroit sûr pour ranger mes différents paquets de cartes perforées !

Cette expérience m'oriente définitivement vers l'accompagnement des projets sur les voies de la planification de projet et du management de la qualité.

1982 - 1988 : Ingénieur Planning (CISI)

Je me forme à l'analyse PERT et prends progressivement en charge la réalisation des plannings PERT des clients de l'entité GDM (Gestion des Délais et des Moyens) qui m'avait recruté dès la fin de mon service national.

J'ai ainsi l'occasion d'approcher de nombreux secteurs d'activité et d'y planifier des projets très variés : recherche pharmaceutique, équipements de métros, déménagements d'entreprises, développement de systèmes d'armes, développement de systèmes d'information, arrêts d'installations, aménagement de laboratoires d'expérimentations nucléaires, formalisation de processus, mise au point de chaîne de production.

Je suis alors habilité au Secret Défense.

Je réalise également quelques études et simulations de systèmes avec files d'attente (ateliers robotisés ou flexibles) autour de l'outil GPSS dans les domaines de l'avionique et le nucléaire.

L'activité de planification s'étend progressivement aux projets internes de CISI, je me forme en 1987 au métier (nouveau pour l'ingénierie informatique) d'ingénieur qualité et commence à produire mes premiers plans qualité et conduire mes premières revues.

Je participe à la création et l'animation d'ateliers dans le cadre de la formation du personnel du groupe CISI à la gestion de projet : sensibilisation des nouveaux collaborateurs du Groupe à la gestion de projet (environ 900 personnes).

1989 - 1992 : Chargé d'Etudes de Gestion pour France Télécom.

Changement de décor, j'intègre une société de services qui me place en régie (on dit aujourd'hui assistance technique) dans le SINF de France Télécom (Service Informatique).

Je suis chargé d'introduire le mode projet dans cette entité et de créer et superviser une procédure budgétaire permettant à la direction de faire ses prévisions et son contrôle budgétaire, d'arbitrer entre les projets qui lui sont soumis, négocier son budget et rendre compte de son utilisation. J'apporte également mon concours au contrôle de gestion de l'informatique que France Télécom met en place.

J'assiste entre 1990 et 1991 à la restructuration de France Télécom et à la création de sa Direction du Système d'Information.

En 1990, je crée une SARL nommée CAPLAN qui me permet de continuer à proposer à mes anciens clients mes services en matière de planification de projet.

1992 - 1998 : Responsable d'études sur la qualité du logiciel (CNET Lannion, France Télécom R&D)

Après avoir pratiqué le métier d'ingénieur qualité en SSII et mis un pied de consultant dans France Télécom, je suis recruté au prestigieux CNET de Lannion sur un poste de responsable d'études.

Je découvre la responsabilité d'encadrement, le monde de la recherche et de la normalisation.

L'équipe que j'anime participe alors à la grande épopée des modèles de processus (SPICE) et de cycle de vie du logiciel (ISO 12207).

Nous développons des outils d'analyse de code (JAVA, C++, PLEX, C), de suivi de la maintenabilité et de la fiabilité du logiciel, de gestion d'indicateurs et intervenons comme ingénieurs qualité sur les projets majeurs dont le centre de recherche est responsable (commutateurs numériques, annuaire électronique, publiphonie, réseau intelligent, etc).

Nous contribuons à la mise en place du référentiel de processus du CNET (qui deviendra FT R&D puis Orange Labs), pratiquons les évaluations SPICE et les audits de certification de fournisseurs IT (ISO 9001 enrichi), introduisons les Spécifications de Management de Projet et les Plans de Management de Projet pour le développement de logiciel (RG AERO 40).

Bien avant l'arrivée d'un véritable processus d'acquisition, nous dynamisons l'introduction de la qualité dans les projets de développement de logiciels sous-traités par France Télécom : exigences et clauses qualité, dépouillement d'appels d'offres, négociation de clauses contractuelles relatives à la qualité, expertise de plans qualité, suivi opérationnel des développements sous-traités, évaluation de produit logiciel. Le CMMI for Acquisition bien avant l'heure !

1999 - 2004 : Ingénieur Qualité (France Télécom, Division du Système d'Information)

Retour à l'opérationnel du système d'information. J'intègre l'entité responsable du SI du réseau, celle qui développe les bases descriptives des réseaux, les systèmes de gestion des équipements de l'ADSL, de la téléphonie 3G VoIP, de la TV à la demande, de la fibre chez l’abonné (FTTH), etc.

Outre l'assistance classique qu'un IQ apporte aux projets, je développe l'activité de planification des projets de l'entité.

Fort de mon expérience passée, je participe aux travaux de la DSI sur la mise en place du référentiel de processus et prends les commandes (process owner) du processus Acquisition.

2004 - 2005 : Congé sabbatique

Cette période me permet de terminer le développement de mon propre outil de tracé de plannings.

Amélioration continue de la boîte à outils. J'ai en particulier développé un module qui me permet, associé à un progiciel de reconnaissance vocale du commerce, de saisir les plannings PERT par simple lecture des graphes issus de l'analyse PERT en clientèle. Les temps de saisie s'en trouvent significativement améliorés et ce travail particulièrement pénible et rébarbatif n'est plus à faire au clavier.

Développement du présent site internet de présentation de mon savoir-faire et d'information générale sur la méthode PERT et ses applications à l'ordonnancement des projets.

2005 - 2014 : Responsable Planification (Orange, Division du Système d'Information)

Poursuite de mes activités d'ingénieur qualité généraliste mais la priorité est donnée à la planification des projets du SI.

Depuis 2014 : PMO (Orange, Division du Système d'Information)

Je me consacre à l'accompagnement des projets stratégiques de la Direction de la Relation Clients Grand Public avec un rôle de PMO très opérationnel (planification, suivi d'avancement, suivi des coûts, coaching, ingénieur qualité).

Fin 2015 : j'obtiens la certification PMI PMP